De la Perse à l'Iran
  • Lambert Molitor était un jeune officier des douanes belges qui embarqua pour la Perse en 1902. Il en revint définitivement en 1928, après y avoir terminé sa carrière comme directeur général des douanes Persanes. Il fut l'un des quelque deux cents Belges qui, entre 1900 et 1935, vécurent et travaillèrent en Perse dans le but de réorganiser et moderniser le système douanier. Il est décédé en 1959, laissant derrière lui un témoignage écrit et iconographique de premier ordre sur l'histoire de l'Iran.

De la Perse à l'Iran

39,00 €Prix
  • En détails

    • 256 pages couleur
    • format 19x26cm relié
    • papier Condat Silk 170g
    • imprimé en France
    • parution 01 septembre 2018
    • ISBN 9782356392602
  • De la Perse à l'Iran

    L'aventure des Molitor

    Lambert Molitor

     

    Lorsqu’il quitte ses Ardennes natales, en 1902,
    pour la Perse – qui n’est pas encore l’Iran –, Lambert Molitor est loin de s’imaginer qu’il y passera vingt-six ans de sa vie. Jeune officier des douanes, il est l’un des deux cents Belges qui travaillèrent, entre 1900 et 1935, à la réorganisation du système douanier et de l’administration des Postes et des Finances persanes. C’est à cette époque que la Perse confia à la Belgique ce travail de réforme qui devait servir à rembourser les créan­ciers du Shah, lour­dement endetté, notam­ment la Grande-Bretagne et la Russie. Pour mener à bien ce travail de modernisation,
    il fallait néces­sairement passer par des experts étrangers pour vaincre les résistances locales :
    le système belge avait une excellente répu­tation et la Perse n’avait pas à craindre l’influence politique d’une petite puis­sance comme la Belgique ;
    c’est donc Bruxelles et ses agents qui se virent confier cette tâche. Le travail de Lambert Molitor ne fut pas simple : il fallut persuader de nombreux chefs tribaux de renoncer à leurs intérêts personnels ; il dut lutter contre la contrebande, les rivalités, les affrontements armés mais aussi contre des épidémies, la famine…
    Son intérêt pour le pays et pour le peuple persan

    – il apprit rapidement le farsi – fit de lui un personnage clé de cette histoire belgo-persane. Grâce à tous ses documents exceptionnels, ses photographies, notes, courriers et son talent de peintre et de dessinateur, ses descendants ont pu reconstituer son aventure dans ce pays qui fascine toujours le voyageur occidental.

Éditions Elytis

13, rue de Domrémy

33000 Bordeaux

Tél.: 09 53 33 33 00

@:elytiseditions@gmail.com

  • Facebook
  • Instagram